Bateau ramenant sa pêche du jour sur le port du Guilvinec

Top 5 des ports de pêche français en 2019 : un réel avantage pour les professionnels

Mis à jour le
13 février 2020
Forte de ses 3 427 kilomètres de façade maritime et de sa position géographique stratégique, la France est un réel acteur de la pêche européenne et mondiale. Elle occupe une place importante dans les flux de marchandises européens à l’import et à l’export. Les débarquements de poissons et de produits de la mer frais se font quotidiennement, dans l’hexagone, dans plus de 60 ports de pêche. Quels sont les ports les plus performants en 2019 ? Nous vous dévoilons le classement dans cet article.

La France, un pays de pêcheurs ?

Un produit pêché est débarqué à terre pour être vendu en première vente en halle à marée aussi appelée criée. Les produits débarqués vont être triés, pesés, étiquetés et conservés au froid jusqu’à la vente dans les 37 halles à marée françaises.

Le port de pêche de Boulogne-sur-mer sur la plus haute marche du podium en 2019 !

D’après les ventes en halle à marée 2019, le port de Boulogne-sur-mer arrive en tête du top 5 des ports français pour la deuxième année consécutive avec 20 514 tonnes de produits de la mer débarqués.

Pour la suite du classement, nous retrouvons :

  • 2e position : le port de Lorient avec 18 255 tonnes ;
  • 3e position : le port du Guilvinec avec 14 134 tonnes ;
  • 4e position : le port d’Erquy avec 10 923 tonnes ;
  • 5e position : le port de Port-en-Bessin avec 8 948 tonnes.

Infographie du classement des ports de pêche français en 2019

Carte des différents ports de pêche français présentant le top 5 des ports en quantité vendue : Boulogne-sur-Mer, Lorient, Le Guilvinec, Erquy et Port-en-Bessin. Cliquez sur l’image pour l’agrandir.

Évolution à la baisse en halle à marée

D’un point de vue général, les ports français ont été moins performants en 2019 par rapport à 2018 (baisse des volumes de 6%).

Un recul important des débarquements en 2019 est observé dans les criées du Guilvinec (-15%), de Lorient (-12%) et des Sables d’Olonne (-11%).

Cette situation s’explique notamment par un contexte particulier autour du Brexit et des négociations tarifaires internationales. Un regain d’activité du secteur de la pêche et l’aquaculture s’observe en fin d’année.

En regardant ce classement en fonction du chiffre d’affaires généré, le podium est différent. Le top 3 est : le port de Lorient (66 187 k€), le port du Guilvinec (59 388 k€) et le port de Boulogne-sur-mer (46 318 k€).

La championne des ventes est la coquille Saint-Jacques

En 2019, les principales espèces vendues en halles à marée (en volume) :

  • Coquille Saint-jacques
  • Sardine
  • Merlu
  • Baudroie
  • Merlan

Le classement reste inchangé par rapport à 2018. Seule la (fameuse) coquille Saint-Jacques est en augmentation de 10 % !

 “Les volumes de coquilles sont là et c'est le résultat d'une bonne gestion des quotas !” Sébastien Baley, acheteur chez ProcSea.

Photographie d'un bac de criée contenant des coquilles Saint-Jacques

Première vente de coquilles Saint-Jacques fraîchement débarquées.

Découvrez en temps réel les prix des poissons et produits de la mer en direct des criées françaises et européennes

Le rôle des ports de pêche dans l'approvisionnement des professionnels de la restauration

Organisation de la filière mer française : un atout pour les chefs

La France compte plus de 60 ports de pêche répartis sur ses façades maritimes. La filière mer a su s’organiser et représente un secteur économique important pour certaines régions. Différents acteurs travaillent ensemble de la pêche à la vente.

Dans l’Hexagone, les professionnels ont accès à :

Approvisionnement facilité pour les restaurateurs français

La France a vendu 150 827 tonnes de janvier à octobre 2019**.

Photographie d'un pêcheur qui débarque la pêche du jour à la criée

Débarquement de la pêche du jour au port de Guilvinec.

Le tableau-ci dessous compare l’offre en produits de la mer en France par rapport à d’autres pays européens. Les professionnels qui souhaitent acheter des produits de la mer sont plus avantagés en France par rapport à d’autres pays européens comme l'Italie, la Belgique ou encore le Portugal.

Tableau comparatif des ventes dans les pays européens

Comparatif des volumes vendus en première vente en 2019 dans les pays européens
Sources :
* https://www.eumofa.eu/map-of-eu-first-sales
**https://www.eumofa.eu/fr - Monthly Highlights 2020 - 12 États membres de l'UE (EM) et la Norvège ont communiqué des données sur les premières ventes pour 10 groupes de produits

Les restaurants français disposent d’un circuit d'approvisionnement en produits de la mer très complet. Ils bénéficient de prix attractifs selon les périodes et d’une importante diversité. À Paris, le réseau logistique est bien organisé par rapport à d’autres régions de France, en raison de la proximité des ports de pêche et des flux de transport plus nombreux.

À lire aussi "les poissons à consommer en Hiver"

facebooklinkedinyoutubeinstagramcrossmenu