Produits de la Mer / Crise du Coronavirus et Secteur du Mareyage

Crise Coronavirus et produits de la mer : comment les mareyeurs s’adaptent ?

Mis à jour le
29 avril 2020

Véritable tempête sur la filière mer, la crise sanitaire du Covid-19 a bloqué le pays et obligé le secteur à se réorganiser totalement, en quelques jours.

Des hommes et des femmes ont passé quelques nuits blanches pour imaginer une nouvelle manière de produire, d’échanger et de nourrir un pays en confinement.

Décryptage sur le terrain avec Jean Besnard, mareyeur au Moulin de Lorient et Jeanne Le Brasseur, commercial export de Foro Marée.

Merci à eux pour leur temps, leur confiance et leur engagement 🙏

Impact du Covid-19 et du confinement sur le secteur du mareyage

Établissement du Moulin de Lorient - Mareyeur Établissement Le Moulin de Lorient ; emploie 20 personnes à Lorient, 10 à Loctudy. Mareyeurs depuis 3 générations

 

L’annonce du confinement a été ressentie comme un véritable vent de tempête sur la filière mer. Retour sur les premiers jours et l’impact du Covid-19 chez les mareyeurs, par ceux qui l’ont vécu de l’intérieur :

“Notre activité a été complètement chamboulée par la disparition d’une partie de notre clientèle : grossistes ou spécialistes en restauration et collectivité, disparition des restaurateurs, écoles, collèges, lycées…” témoigne Jean Besnard, mareyeur au Moulin de Lorient. “Il a fallu réorienter production et vente vers les seuls acteurs présents : GMS et poissonneries.”

Jean-Besnard-Mareyeur-Moulin-de-Lorient

Pour Jeanne Le Brasseur, commercial export de Foro Marée :

“Il y a eu une peur générale qui, dans un premier temps a fait que les prix du marché se sont écroulés. Cela a duré deux jours, puis dans un second temps, les bateaux sont nombreux à s’être arrêtés. Cela a engendré un réel manque de poisson sur le marché, et donc une hausse des prix avec une baisse de l’activité. “

En mars 2020, certains mareyeurs ont vu leur chiffre d'affaires plonger. Parfois jusqu'à 50 %.

En France, la moitié des produits de la mer est consommée dans les cantines et les restaurants. Le confinement a donc provoqué un effondrement brutal du marché.

Les poissonniers face à la crise - Témoignages

Mareyeurs et confinement : comment s’adapter à une situation exceptionnelle ?

Filière Mer - Secteur Mareyage Coronavirus La filière pêche en profonde mutation pour s’adapter au confinement et à la crise sanitaire du Coronavirus

À situation exceptionnelle, organisation exceptionnelle ! Réinventer le métier… en quelques jours ?
Défi relevé par les acteurs de la filière mer. Une transformation rendue possible par une entente globale.

“On a eu énormément d'échanges avec les pêcheurs artisans, pêcheurs hauturiers, la sous-préfecture, la criée et les poissonniers.” raconte Jean Besnard du Moulin de Lorient. ”On a pu limiter la casse grâce à une bonne organisation de l'ensemble des acteurs de la filière mer.”

Même ressenti de Jeanne Le Brasseur aux Sables d’Olonnes : “Nous avons senti une solidarité entre tous les maillons de la filière, et beaucoup échangé avec des organismes tel que l’ACAV (Armement Coopératif Artisanal Vendéen), les criées, les pêcheurs...“

Et l’après Covid ?

Pour les mareyeurs, la sortie de crise est pour bientôt. Il est temps d’organiser l’après coronavirus.

“On a un peu peur de la sortie de crise... Qui sera présent… qui ne le sera plus, comment organiser “l’après” pour que les choses rentrent rapidement dans l’ordre…” confie Jean Besnard.

Chez Foro Marée, la reprise est là : “Aujourd’hui on sent une certaine relance du marché, les bateaux sont ressortis en mer, les mareyeurs qui avaient fermé ont repris et surtout il y a de la demande sur le marché français mais aussi chez nos voisins : Espagne et Italie.”

Mareyeur Foro Marée témoignage Coronavirus
Foro Marée, acteur majeur du mareyage en France et en Europe spécialisée dans le poisson frais entier et sauvage

Les aspects positifs du Coronavirus

D’après Friedrich Nietzsche : « Ce qui ne me fait pas mourir me rend plus fort. », quels sont les aspects positifs de cette crise inédite ?

“Nous allons tous sortir grandis de cette catastrophe que nous n’aurions jamais imaginé connaître de nos jours” d’après Jeanne Le Brasseur. “Nous sommes confiants sur l’avenir et croyons en tous les acteurs de la filière qui se battront pour que vous puissiez manger du poisson frais !”

Comme beaucoup d’acteurs de la filière mer, Jean Besnard a profité de la crise pour découvrir ProcSea et les avantages d’une solution 100 % en ligne.

“Au niveau de l’outil, ça nous a pris un peu de temps d’adaptation. Mais grâce à l’implication des équipes, on a réussi à organiser nos premiers départs très rapidement !

L’échange est assez simple et rapide, c’est exactement ce qu’il faut dans ce milieu ! Il faut pouvoir bouger les lignes rapidement.

Le bon produit pour le bon client, aussi simple que ça !”

 

Découvrir ProcSea

facebooklinkedinyoutubeinstagramcrossmenu