étal-durable-saison-automne

Un étal durable pour une saison automnale

Mis à jour le
26 octobre 2020
Cet automne a bien commencé sous le signe de la durabilité par la Semaine Européenne du Développement Durable, qui s'est déroulé de mi-septembre au 8 octobre 2020.

Un peu de politique pour commencer,

Souvenez-vous, en septembre 2015, les États membres de l’ONU ont adopté le programme de développement durable à l’horizon 2030, intitulé Agenda 2030. Il repose sur 17 objectifs de développement durable (ODD). L’ODD14 est spécifique à la vie aquatique, avec pour objectif la conservation et l’exploitation durable des écosystèmes marins, la lutte contre la surpêche, etc.

Mais comment agir au sein de votre établissement ?

En proposant des espèces durables et de saison ! Pour cela, il vous faut:

1. Choisir les espèces dont les stocks se portent bien 👍

Des espèces dont les stocks se portent bien, cela signifie qu'il y a suffisamment d'espèces dans une zone de pêche donnée, qu'elles ne sont pas victimes de la surpêche, qu'elles se reproduisent suffisamment. C'est un équilibre entre la ressource et la pression de pêche, comme on peut le retrouver chez le St Pierre, les grondins, la plie, le merlu, etc.

Comment sont-établis les stocks des espèces ?
Pour évaluer l’état des stocks des espèces, des campagnes scientifiques sont organisées : la quantité, la taille, le poids, etc. de chaque espèce, dans chaque zone et sous-zone de pêche, sont ajoutées dans une base de données pour être ensuite analysées.

Une fois cette analyse finie, la Commission Européenne publie les avis de chaque espèce et chaque sous-zone de pêche. Ces avis prennent en compte :

    • la biomasse, c'est-à-dire:  la quantité d’adultes matures pouvant se reproduire,
    • l'impact de la pêche: la mortalité, la pression de pêche subie par le stock, le type d’activité de pêche et des conditions d’exploitation,
    • le recrutement, qui correspond au nombre de jeunes poissons qui deviennent pêchables chaque année,
    • les futures mesures de gestion.

2. Sensibiliser aux différentes techniques de pêche

Les techniques de pêche sont nombreuses et peuvent être caractérisées en deux grandes familles suivant le type d’engins de pêche :

En mouvement, un engin actif va capturer des animaux sur le fond ou en pleine eau lors de son déplacement. A l’inverse, un engin passif aussi appelé “dormant” reste immobile et piègent les animaux lors de leurs déplacements.

Découvrez les différentes techniques de pêche utilisées pour la pêche

3. Proposer des espèces oubliées🤔

Ce sont des espèces méconnues, oubliées, qui ne sont pas soumises à de fortes pressions de pêche, peu chères et tout aussi exquises. On y retrouve par exemple le tacaud, la vive, la fausse limande (qui reste un vrai poisson 😅), etc.

4. 💌 Suggérer des espèces en dehors des pics de reproduction

Privilégier les espèces pêchées en dehors de leur(s) période(s) de reproduction !

Certaines espèces de poissons et crustacés viennent se reproduire dans les frayères, c’est-à-dire les zones dans lesquelles les espèces se réunissent périodiquement pour leur reproduction et où ils déposent leurs œufs. Lors du frai (la période de reproduction), ces espèces sont les plus vulnérables : elles migrent pour arriver « en masse » sur nos côtes pour s’y reproduire.

La reproduction des poissons peut s’avérer assez 🧐complexe: chaque espèce a sa technique de drague (pas l’engin de pêche, on parle d’amour ici ❣️!).

  • Certaines femelles vont pondre directement, et le mâle viendra ensuite,
  • Certains font de belles parades pour attirer la femelle,
  • D’autres vont changer de sexe, ces espèces sont hermaphrodites.

​Pour en savoir plus sur la reproduction des poissons, coquillages et crustacés, voici un article complet (Ifremer).

5. Vous pouvez également faire attention à la taille ! 📏

En respectant la taille légale de capture, voire la taille de première maturité sexuelle, vous participerez également à la gestion durable des espèces ! Historiquement, les tailles légales de capture ont été établies en fonction de la taille de première maturité sexuelle. Certaines espèces ont vu leur taille évoluée et/ou mise à jour en fonction des années.

Préférer donc les espèces les plus grandes, pour maintenir le stock en bon état !

6. Varier les plaisirs 🦀

Proposer des alternatives, c’est possible ! En fonction de la saison, vous pouvez "jongler" avec les espèces. Voici quelques alternatives 👇:

  • Cabillaud > Brosme ou Eglefin
  • Lieu Jaune > Lieu Noir
  • Sole > Plie ou Limande
  • Barbue > Flet
  • Merlu > Lieu Noir

⚠️ Attention, ces produits sont totalement différents et n'ont certes pas le même goût, mais l’aspect peut s’en rapprocher.

 

Vous aimerez aussi :

Mieux connaître les labels

 


Pour en savoir plus sur la durabilité des produits de la mer : 

Hiver en mer : les poissons de saison à ajouter à vos plats !

facebooklinkedinyoutubeinstagramcrossmenu